Imprimer

CONCOURS DE NOEL ADULTES

21. 03. 28
posted by: Marianne
Affichages : 92

La remise des prix pour le concours de Noël 2020 dans la catégorie adulte a eu lieu le Samedi 20 

Les prix ont été attribués dans l'ordre :

1 - Jacky "Souvenirs souvenirs"

2 - Estelle "Noël au sourire retrouvé"

3- Henri "Le Noël de mes 7 ans"

!4 - Nolwenn "Mon plus beau souvenir de Noël"

 

DSC 5954 2

Ils se sont vus remettre en récompense de magnifiques livres offerts par la bibliothèque.

Aujourd'hui , je vous propose de découvrir le conte de Nolwenn "Mon plus beau souvenir de Noël" 

"Je ne peux pas vous dire l'année exacte : 2007 ? 2008 ? Après tout peu importe ! Seul le souvenir compte ! Voici donc en quelques mots mon plus beau souvenir de Noël (à ce jour...!)

Après la traitionnelle messe, nous voilà rentrés chez ma mère. Il y avait donc ma mère, mes frères un cousin, une cousine et un oncle. A cette époque, nous nous offrions les cadeaux à l'apértif. Il n'y avait pas d'enfants : Ainsi, on pouvait échapper à l'attente du Père Noël ! Nous étions installés dans le salon. Ma mère avait opté pour une décoration sobre faite d'or et de rouge. Le sapin était chouette ! Et dessous une myriade de cadeaux alors que nous étions tous adultes (et jeunes adultes...)

Chacun était appelé à trouver ses cadeaux et les ouvraient sous le regard plus ou moins attentionné des autres. Tout le monde était très impatient de découvrir ses surprises !!!

Pendant ce temps, ma mère s'afférait en cuisine notamment autour du four. Cela parait anecdotique mais cela aura de l'importane dans la suite du récit. Honnêtement, je ne me souviens plus du repas... Après cet apéritif qui a peu duré, (vous avez compris que chacun avait une tonne de cadeaux à ouvrir..) nous sommes passés à table.  Là aussi, la décoration était sobre et efficace !

Chacun a pu trouver sa place grâce au chevalet posé sur la table. De mon souvenir, l'entrée était froide et s'est bien passée... Ma mère surveillait activement le plat principal au four quand tout à coup : PLUS DE LUMIERES NI D'ELECTRICITE !!! Un de mes frères se lève et va vers le compteur électrique basé dans le garage accompagné d'une lampe trouvée "par hasard" dans un placard. Il revient bredouille ! Mon autre frère se croyant plus vaillant y va aussi : sans succés ! Mon oncle y va : vous aurez comprs... En fait le problème ne se situait pas au niveau d'un fusible mais c'était bien le compteur électrique qui avait lâché ! Vous nous imaginez dans le noir un soir de Noël ! Au début on a rit en se disant que c'était transitoire. Puis on s'est résolu à téléphoner à EDF : Au bout de quelques minutes de la musique d'attente, on nous indique que le service de garde sera effectif le 25 décembre à 8h00. ainsi il nous restait à continuer ce réveillon ! On s'est mis à glaner toutes les bougies et les lampes de la maison. Les bougies chauffe-plat en centre de table et des lampes torches ou autre pour nos déplacements. Dîner ? OUI mais le plat principal, au four, n'est pas cuit... Nous passons donc au fromage et au dessert. Pour le reste on verra demain !

L'ambiance de clair obscur permis des échanges de regard, des conversations que nous n'aurions jamais eu. On a refait le monde. Au fur et à mesure on remplaçait les bougies chauffe-plat tel la petite fille aux allumettes qui guette le dernier souffle de ses amies précieuses. Puis peu à peu on a aussi compris qu'il n'y avait plus de chauffage. La décision fut prise : aller se coucher pour se réchauffer. Chacun a opté pour une stratégie : dormir habillé ou pas ? Mon oncle décide de rester sur le canapé pour appeler à l'heure précisée, le service de garde. On s'est quitté en se souhaitant une bonne nuit et en se disant que demain on y verrait plus clair ! En m'endormant, je repensais à cette soirée très originale. Au final, l'échange des cadeaux paraissait loin et futile. L'essentiel de cette soirée n'avait-il pas été ses échanges sincères et drôles, ces discussions que nous aurions jamais eues ? La nuit fut compliquée avec le froid. Mais demain est un autre jour !

Le 25 décembre, chacun descendit dans la pièce principale. Que se passe-t-il ? Il fait encore noir... Et bien oui, vous l'aurez compris : Les volets étaient électriques !!!!!

Nous avons donc attendu la venue du technicien (vers 10h00) pour repartir dans la vraie vie !

Sacré Noël où , sans éléctricité, c'est vraiment la lumière improvisée qui reste dans ma mémoire  !"

 

(le texte a été retranscrit exactement comme à son original)